Archives mensuelles : juillet 2018

Sortie du magazine de pêche 1max2peche n°28…

Sortie du numéro 28 gratuit…                                               Juillet – Aout 2018

 

 

 

 

 

Cliquez sur la couverture pour lire le magazine…

Publicités

Une nouvelle opération de faucardage pour 2018…

Extrait de la République du Centre du 20/06/2018.
L’association syndicale de la rivière du Loiret a tenu son assemblée générale, récemment. Il a été fait un bilan des assises et des études sur l’avenir de la rivière.
L’assemblée générale de l’ASRL (association syndicale de la rivière du Loiret) s’est tenue récemment, sous la présidence de Jean-Claude Bennery.
L’occasion de faire le point sur l’état de santé du cours d’eau dont sont chargés les deux gardes-rivières, Stéphane Thauvin et Sylvain Pinault.
En 2017, plusieurs actions ont été réalisées et déclinées. L’ASRL a poursuivi l’inventaire des plantes aquatiques. Les espèces les plus présentes sont toujours, entre autres, les algues vertes filamenteuses. Pour lutter contre les herbes invasives, le faucardage s’est poursuivi en 2017. Ainsi, 150 tonnes ont été éva-cuées en compostage après égouttage de 24 heures, contre 144 tonnes en 2016. L’opération de la zone centrale a été financée par Suez Lyonnaise des eaux ; la partie amont, par l’Agence de l’eau (1.440 €), l’ASRL (9.556 €), l’Aviron Club Orléans Olivet (3.000 €) et le Brochet olivetain (2.000 €) pour un montant total de 15.996 € TTC. Les frais de transport et de compostage ont été pris en charge par la ville d’Olivet. Dans le courant de cet été, un nouveau faucardage sera engagé. Au cours de cette assemblée générale, il a également été fait un bilan des actions des assises du Loiret, instance regroupant plusieurs acteurs, créée pour réaliser un état des lieux de la rivière à partir des études déjà menées et construire l’avenir de la rivière.
Réduire la largeur du cours d’eau
Parmi toutes les actions prévues d’ici 2026, des travaux pourraient réduire la largeur du cours d’eau. Ils viseraient à créer une île au milieu du Loiret ou réaliser des « banquettes » sur chaque rive du Loiret pour réduire la largeur du lit de la rivière.
Hugues Saury, sénateur du Loiret et conseiller départemental du canton d’Olivet, présent à l’assemblée générale, a précisé : « Les décisions lourdes qui pourraient résulter des différentes études et des assises de la rivière devront être présentées aux riverains du Loiret ».